Véritable fléau dans l’agriculture laitière de Franche-Comté, le campagnol terrestre provoque des dégâts couteux, des risques sanitaires et des dommages sur la faune sauvage par la pratique d’une lutte chimique (utilisation de la Bromadiolone).

Depuis 30 ans on observe un phénomène de pullulation des populations de campagnols. L’augmentation de l’exploitation des parcelles d’herbage et l’abattage des arbres et des bosquets nécessaires aux prédateurs ont favorisé la croissance des populations.
Ce phénomène s’est principalement localisé en Franche-Comté (et en Suisse voisine) et en Auvergne où il est sujet d’études, de recherches et d’observations.
Cette problématique est devenue un enjeu national (voir compte rendu des débats au Sénat)

Ce nuisible, en se nourrissant de la racine des plantes, provoque des dégâts sur la qualité des fourrages et par conséquent sur la qualité du lait.
De plus, cela implique des coûts supplémentaires de remise en régénération des pâtures infestées.

Le pic de pullulation enregistré dans le Doubs l’année 2012 a touché 60.000 ha et entraîné 25 M € de perte de revenus agricoles, soit un bon tiers des surfaces exploitées et jusqu’à 40 % du revenu des agriculteurs. (source: Est Républicain du 24 novembre 2012)

Après avoir massivement utilisé la lutte chimique (bromadiolone et gaz) dont on a pu constater visiblement les conséquences sur la faune sauvage et domestique ainsi que sur l’environnement (écosystème aquatique), la FREDON, (Fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles) préconise des actions de prévention favorisant la prédation  http://www.campagnols.fr/index.php

En effet, le renard, la buse, le héron et le milan royal, espèce protégée et à forte valeur patrimoniale et autres rapaces nocturnes, sont les plus gros consommateurs de campagnols.

La FREDON suggère donc des installations de perchoirs dans les champs cultivés.
Les rapaces pratiquent une chasse à l’affût qui leur demande beaucoup d’énergie, surtout en hiver, et ont besoin de lieux où se reposer.

Les échelles perchoirs sont une rencontre entre un désir d’expression artistique engagée dans une utilité écologique et des agriculteurs autant responsables que sensibles à leur environnement de travail et de vie.

Une démarche engagée

Rendre spectaculaire une installation de perchoirs, en alliant une nécessité écologique et une démarche artistique intégrée au paysage ….

Scénographiée en fonction des contraintes dues au site d’implantation, cette installation consiste donc en une suite d’échelles surdimensionnées, de grand format (6 mètres), élancées vers le ciel, alignées sur quelques kilomètres comme une déambulation en suspension.

Par ailleurs, en dehors de son utilité, l’œuvre suscite la curiosité tout en valorisant le patrimoine environnemental.

En s’adressant tout autant aux habitants de la zone concernée qu’à un plus large public, elle offre une approche ludique à l’art plastique et plus particulièrement au Land Art.

Pourquoi l’échelle de bois ?

J’ai choisi cet élément pour sa simplicité et le pouvoir onirique de sa représentation. De par leur proportion elles sont un véritable trompe l’œil dans la perspective du paysage. Suffisamment intégrées au milieu naturel pour ne pas effrayer les rapaces sans être anecdotiques pour se faire remarquer par les promeneurs. Une proposition incongrue d’échelles qui ne mènent nulle part mais qui interpelle sur une problématique liée à la ruralité.

Elles sont évidemment fabriquées avec des matériaux de provenance locale, en rondin de bois, affinée en haut pour accentuer leur perspective élancée. Maintenues en équilibre grâce à une patte métallique, boulonnée le long du jambage et plantée solidement dans le sol.

Elles sont le sujet d’un travail de sensibilisation aux espèces qui se les approprient, auprès des publics scolaires ou autres amateurs d’ornithologie comme d’art qui peuvent observer les oiseaux sur place ou par le biais d’une caméra fixe.

Cette scénographie, inspirée par les paysages qui m’entourent, est parfaitement adaptable à d’autres lieux prêts à la recevoir, et pour qui le projet pourra être réalisé sur mesure, dès la conception (échelles plus ou moins grandes) en fonction de la perspective du paysage, ainsi que dans la fabrication (acteurs locaux, matières premières).

Réalisation en atelier

Les échelles ont été réalisées par le centre Afpa de Lons-Le-Saunier dans le cadre d’une formation Tenon/Mortaise.

 

Installation in Situ

Les échelles ont étés installées durant la semaine du 25 au 29 novembre 2013, avec l’aide d’une équipe de 2 personnes ( le chef de chantier plus le conducteur de la pelleteuse) de l’entreprise Campenon Bernard, aidés par les 3 exploitants agricoles.

 

Réglage de la position

Nous étions dépendants d’une fenêtre météo nous permettant de réaliser les travaux de terrassement sans endommager les terrains.

L’emplacement avait été décidé de concert avec les exploitants afin de ne pas gêner leur activité sur les parcelles.

L’inclinaison a été déterminée en fonction de la configuration du terrain.

Plan de situation

 Médiation :

L’association Eco Logik Art a pour objectif de développer des actions de médiation à destination du jeune public ainsi que pour des adultes.

Avec comme objectif de sensibiliser à la préservation de la biodiversité et l’environnement et de faire découvrir la relation ART/ SCIENCE et sa capacité à effacer les antagonismes pour élargir le discours de sensibilisation.

Afin d’expliquer la problématique du campagnol et ses conséquences dans l’agriculture locale, ainsi que la démarche du projet artistique qui invite à prendre conscience de la notion de paysage, découvrir et valoriser un site local.

L’observation des oiseaux est au centre du discours, elle permet de sensibiliser les publics au maintient des espèces et des écosystèmes locales. Une exposition photo nomade de l’installation a été réalisée et permet de participer à des échanges avec le public sur le territoire et au-delà.

Ces éléments sont à disposition et peuvent être utilisés par les établissements scolaires périphériques ainsi que par des associations de sensibilisation à l’environnement.
Des rencontres in situ ou en classe peuvent être organisées avec l’artiste.

 

Photographies réalisées par Antonio Catarino

Enregistrer

Images de la Caméra

La Caméra est réglée pour filmer pendant 60 secondes
chouette de nuit
Buse qui se pose sur l'échelle
Envol et retour sur l'échelle
Chasse
Accouplement

Partenaires

Cette installation est un véritable laboratoire de collaboration entre l’art, l’agriculture,
l’environnement, des entreprises, des associations et l’institution, qui ont contribué ensemble
à son élaboration et sa mise en place.

 

Les principaux partenaires :
– Scientifique

Le projet est accompagné par la FREDON de Franche Comté, représentée par son président M. Fabrice Cuenot et M. Geffroy Couval, ingénieur – INRA, responsable du Pôle Vertébrés.

 – Mécénat de compétence

Dix échelles ont été réalisées au cours d’une formation tenon-mortaise au centre AFPA de Lons Le Saunier sous la direction de M. François Jacquet, formateur charpentier bois et M. Jean François Cheviet, directeur du campus de Lons le Saunier sous l’initiative de M. Dominique Scarsetto directeur technique régional AFPA.

Les pattes de fixation ont été réalisées au centre de Belfort sous la direction de M. François Belenchia.

L’implantation et le terrassement est réalisé par l’entreprise Campenon Bernard (groupe Vinci).

– Logistique

Les échelles sont installées sur les parcelles de 3 agriculteurs, suite à leur proposition de participer au projet, sur la commune d’ Aubonne, le long de la RN 57, axe routier entre Pontarlier et Besançon, avec l’aide et le soutien de la ZELAC, association expérimentation de lutte contre le campagnol terrestre et celui de M.Claude Dhôte, maire d’Aubonne.

– Médiation

Les actions de médiation à destination des différents publics bénéficient d’un soutien du Conseil Général du Doubs dans le cadre du programme «sensibilisation à l’environnement».

 

 

visuel_AFPA_

Campenon-Bernard     logo_interieur  Logo CG

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer